Les chats

Composter la litière de son chat : comment faire ?

Tous nos conseils pour composter une litière végétale

Nous sommes de plus en plus nombreux à agir en faveur de l’environnement et ces gestes simples font désormais partie de notre quotidien.

Avec tout ce qui touche à nos animaux aussi, nous faisons en sorte d’être le plus respectueux possible vis-à-vis de la nature.

Comment faire avec la litière de votre chat ? Et si vous pensiez au compost ?

Voici tous nos conseils pour bien composter la litière de son petit félin.

Pourquoi composter la litière souillée de son chat ?

Composter la litière usée de votre chat présente de multiples avantages.

Pour commencer, cela réduira considérablement vos déchets. Vous aurez moins besoin de sortir la poubelle, et fatalement, utiliserez moins de sacs, responsables d’une forte pollution environnementale.

Par ailleurs, le compost de la litière usagée, pourra être récupéré pour servir d’engrais à votre potager ou à vos plantes.

Comment composter la litière du chat ?

Pour obtenir un bon engrais nutritif et sans odeur, il convient d’observer 3 étapes. 

Voici nos conseils pour composter la litière de votre chat.

1. Le bac à compost ou composteur

Il est nécessaire de posséder un bac à compost ou composteur pour y stocker la litière usagée de votre chat.Composteur de 380 litres idéal pour la litière végétale

Il doit être suffisamment grand (au moins 300 litres), car la litière se renouvelle assez souvent et elle mettra pas moins de dix-huit mois avant de donner un engrais utilisable et exempt de bactéries, comme la toxoplasmose par exemple.

Vous pouvez acheter un bac à compost dans le commerce ou le faire vous-même.

Un grand choix de composteurs à petit prixIci

Comment fabriquer un bac à compost ?

Si vous souhaitez construire votre propre composteur, c’est assez simple à faire : il suffit de superposer plusieurs Comment fabriquer un composteur en bois de palettesplanches de bois, l’une sur l’autre, pour construire une boîte ouverte.

C’est encore plus simple avec des palettes assemblées comme sur la photo ci-contre.

Plus d’infos pour construire son composteur en bois de palettes › Ici

Pour un à deux chats, un bac d’une dimension de 1 mètre sur 1,5 mètres est généralement suffisant.

Le but est de créer un conteneur général, pas quelque chose qui serait forcément étanche à l’air.

Il est aussi possible de poser un couvercle sur le dessus afin d’empêcher les chiens et les chats de s’approprier votre bac à compost.

Conseil : pour pour favoriser le développement des enzymes qui se chargeront du compost, de la sciure, des feuilles et de la terre peuvent être déposés au fond du bac.

2. Choisir une litière végétale

Toutes les litières ne sont pas compatibles avec le compostage.

Celles en silice ou à base d’argile, la litière minérale, ne peuvent pas être utilisées pour un tel projet.

La litière idéale pour le compost est une litière végétale, et notamment celles à base de sciure de bois.

Déjà naturellement écologique car utilisant une ressource naturelle, qui plus est en déchets, la litière en sciure de bois se prête parfaitement au compostage.

D’autres litières recyclables sont conçues à base de lin, de cèdre, de blé ou même de papier journal. On peut également utiliser ce type de litières pour créer et entretenir son compost.

L’important vous l’avez compris : la litière doit bien être végétale.

À Lire › La litière végétale

3. Aérer la litière

En tant que maître attentionné, vous en avez l’habitude, une fois souillée, la litière de votre chat doit être nettoyée et changée.

C’est alors le moment de la déposer dans le bac à compost, et rajouter sur le dessus une couche de terre, de feuilles ou de sciure. L’opération devra être renouvelée à chaque changement de litière.

Aérer la litière compostée permet aussi d’accélérer le processus du décomposition. Il suffit de la retourner chaque semaine ou chaque mois à l’aide d’une pelle, et/ou d’y mettre des vers de terre.

Une fois le bac rempli, vous pourrez soit le laisser en l’état en le remuant régulièrement, soit le fermer à l’aide d’une couche de paille épaisse pour éviter l’apparition d’odeurs nauséabondes.

Utiliser l’engrais récupéré par le compostage

Si toutes ces étapes ont bien été respectées et le compost suffisamment aéré régulièrement, alors il pourra commencer à être utilisé au bout de six mois à un an.

À ce stade, le contenu de votre composteur ne ressemblera plus à une litière pour chat, mais à de la terre friable avec une bonne odeur douce de terreau organique.

Vous pouvez alors l’utiliser comme engrais naturel pour vos plantes et arbustes.

Pour votre potager, il est préférable d’attendre dix-huit mois pour limiter tout risque de transmission maladie comme E-Coli ou la toxoplasmose. Ceci est juste une précaution à prendre pour certaines personnes fragiles, bien qu’utiliser ce compost ne représente en réalité aucun danger potentiel.

Autres utilisations possibles du compost de litière

Le fumier de chat composté a de nombreuses autres utilisations.

Il peut être utilisé comme paillis pour les arbres ; mélangé dans la terre d’un sol appauvri pour lui donner une texture plus légère et une teneur élevée en éléments nutritifs.

Il peut être répandu dans les plates-bandes pour donner prolonger la vie de vos plantes vivaces affamées par les nitrates.

Il peut même être utilisé comme démarreur pour un autre tas de compost, y compris le compost de votre cuisine !

Précautions à prendre

Bien que le compost pour litière pour chat soit sans danger, utilisez-le toujours avec bon sens.

Quel que soit le type de compost que vous utilisez, il est toujours judicieux de porter des gants pour le manipuler ou travailler dans le jardin.

Les femmes enceintes doivent éviter de manipuler directement les excréments d’un chat, car ils sont parfois porteurs d’un virus pouvant entraîner des anomalies congénitales chez le fœtus s’il est contracté par la mère.

Quelle que soit la façon dont votre nourriture est cultivée, avec ou sans compost, vous devez toujours laver et / ou cuire vos légumes avant de les manger, cela les débarrasse des éventuels résidus contaminants.

Question fréquente : ce n’est pas sale de faire pousser des légumes dans les crottes de son chat ?

Il peut être utile de répondre à cette question légitime que beaucoup de maîtres de chats se posent : ″Comment quelqu’un peut-il faire pousser de la nourriture dans les crottes de son chat ? ″.

Il faut réaliser que, quelle que soit l’origine de votre nourriture, elle a probablement été cultivée dans un produit auquel vous auriez préféré ne pas penser.

Les fruits et légumes conventionnels achetés en grande surface sont souvent cultivés avec des quantités massives d’engrais à base de pétrole.

Les produits biologiques sont presque toujours fertilisés avec de la litière de poulet, un mélange nauséabond et hautement polluant d’os, de plumes, de tissus et de matières fécales.

Il est également intéressant de noter que même vos aliments cultivés à la maison ont poussé dans un sol dans lequel un animal sauvage (rongeur, animal domestique enterré etc.), est inévitablement mort à un moment donné.

À l’inverse, avec une litière délibérément compostée, vous pouvez superviser tout le processus utilisé par la nature pour transformer les déchets d’une créature vivante en nourriture, ce qui est sain et bénéfique.

Pour conclure

Le compostage de la litière pour chat présente donc bien des avantages.

En outre, même s’il demande de la patience au début, le processus est simple et à la portée de tous les heureux maîtres de chats.

Source

https://glenbrookzerowaste.wordpress.com

S'inscrire à notre newsletter spéciale chats et chatons 
Chuivez-moi pour être averti(e) de nos dernières infos futées sur les chats › Cliquez ici

Nos chats Caramel et NoisetteMiss Futée se base sur son expérience personnelle avec ses deux chats testeurs : Noisette et Caramel, mais également sur quelques ouvrages dédiés à nos petits compagnons félins :

Références

• Tout sur votre chat – Hélène Gateau Vétérinaire Chroniqueuse animalière › Tout sur votre chat

Tout sur la psychologie du chat – Joël Dehasse Vétérinaire › Tout sur la psychologie du chat

• Comment penser chat – Pam Johnson Bennett › Comment penser chat

• Agir et penser comme un chat – Stéphane Garnier › Agir et penser comme un chat

• Le comportement du chat de A à Z – Valérie Dramard Vétérinaire comportementaliste › Le comportement du chat de A à Z

+ Voir tous les livres sur les chatsTous les livres sur les chats

À lire aussi sur les chats

Tous sur les chats

Accessoires

 

Éducation du chat

 

Comportement

 

Le chat au quotidien / Santé / Soins

 

Miss Futée participe au Programme Partenaires d’Amazon EU, un programme d’affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr

Miss Futée

Consommatrice avertie, spécialiste du Web, Miss Futée aime tester, fouiner, comparer. Aucun détail n'échappe à son œil averti, elle va toujours jusqu'au bout de ses recherches pour obtenir des informations fiables et de qualité. Ses passions : la cuisine, la photo, les animaux, la nature, le jardinage, les remèdes naturels, la lecture, le cinéma... Son expression favorite : "C'est futé non ?"

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

6 Commentaires

  1. Dans ce cas, je ne vois qu’un problème lié au manque d’aération du compost. Les substances blanches pourraient être assimilées à un dépôt de moisissures.

  2. Bonjour, depuis que j’ajoute la litière de mon chat au compost, je retrouve dans celui-ci (après 1 an de compostage) des boulettes pâteuse et blanche. Auriez-vous une explication du phénomène?
    Merci d’avance.

Bouton retour en haut de la page